Bienvenue sur le site du théâtre des charmes

30 ans de partage, de culture, de théâtre et de musique

LE THÉÂTRE DES CHARMES, c’est en tout une douzaine de membres actifs et une trentaine de futurs membres adhérents, qui s’investissent tout au long de l’année dans l’organisation, dans la pratique et qui, outre la nécessaire envie, ne considèrent pas leur action comme un simple passe-temps mais comme un temps nécessaire.

  • car ils ont conscience du rôle social et citoyen du théâtre dans toute cité, du rôle essentiel de la forme artistique dans la formation d’un esprit, enthousiaste, réfléchi et tolérant.
  • car ils ont également conscience de la nécessité de faire comprendre à un public qu’il faut toujours former, les enjeux de la création théâtrale et musicale contemporaine.
  • car ils ont conscience de l’utilité de leur action dans une zone rurale où le rapport à la création nécessite un effort de formation.

C’est pourquoi, notre travail au quotidien s’articule autour de plusieurs principes qui font de notre salle un lieu de vitalité.
Le premier est de créer une passerelle entre univers amateur et univers professionnel :

  • En assurant une unité de lieu et en préservant une pluralité artistique, en collaboration avec différentes associations et compagnies telles que « Petit Casino d’Ailleurs », « L’Écurie Rock », « La Dissidente », « Le Murmure du Son »
  • En travaillant la pratique amateur, non pour un simple et narcissique passage sur le plateau mais pour favoriser la confrontation à l’artiste formateur et aux enjeux du travail de comédien ou de musicien.
  • En proposant des intervenants professionnels différents dans l’année, via nos ateliers et les actions montées parallèlement.
  • En fidélisant au lieu des artistes avec qui nous partageons des valeurs artistiques et éthiques communes. Ceux-ci nous apportent leur richesse et permettent au spectateur de suivre l’évolution de leur travail de création et de ne pas considérer le spectacle vivant comme un simple objet de consommation.

HISTOIRE DU QUARTIER MORRIS: Eu peut s’enorgueillir de son passé royal magnifié par le musée Louis Philippe. C’est en effet à Eu que le Roi des Français, propriétaire du château depuis 1821, aimait passer ses vacances. Sa présence, et celle de ses ministres, nécessitait une importante force militaire. L’ancien hôpital Sainte Anne, fondé par la Grande Mademoiselle, fut donc transformé en caserne. Cela s’avéra insuffisant et la décision fut prise de construire un nouveau casernement « basse chaussée de Picardie ». La première pierre fut posée par le Roi le 29 septembre 1842 et l’inauguration du « Quartier Nemours », du nom du fils de Louis Philippe, le duc de Nemours Lieutenant Général des Armées et commandant la cavalerie à Eu, eut lieu en septembre 1844. En 1886, la caserne prit le nom de « Quartier Morris », du nom d’un Général de Cavalerie, comme Nemours, originaire de la région rouennaise, qui s’illustra en Algérie. Nom qui prévaut encore aujourd’hui. Occupé par l’armée jusqu’en 1983, la caserne fut vendue à la municipalité. Le Théâtre des Charmes s’est sédentarisé dans les locaux actuels du Quartier Morris à partir de 1997, sous la mandature de François Gouet.